Comprendre

Pourquoi des ingrédients végétaux ?

L’élevage est le premier responsable de la production de CO2, il est responsable d’un immense gaspillage d’eau, de la pollution de nappes phréatiques, de la déforestation, notamment en vue de pratiquer la culture intensive de soja ou de maïs OGM destiné à nourrir le bétail.

« Un Français moyen consomme chaque année 74 kg de viandes (soit plus de 200 g par jour) et 22 kg de produits aquatiques. Cette consommation est stable, contrairement à la consommation mondiale, qui explose, à cause de la demande des pays émergents. Ceci a conduit la FAO a émettre un rapport [pdf] pour alerter sur le fait que l’élevage est un des premiers responsables des problèmes d’environnement mondiaux aujourd’hui, et que les coûts environnementaux par unité de production animale doivent être réduits de moitié, ne serait-ce que pour éviter d’aggraver le niveau des dégâts. »

Extrait de l’article l’impact écologique de la consommation de produits animaux

Poules pondeuses en France (2010), © L214

Pour en savoir plus, deux articles de la FAO et un du monde diplomatique :

D’autre part, vues les conditions d’élevage et d’abattage actuelles, une alimentation végétale constitue également un positionnement éthique. En effet, en choisissant de consommer plus rarement des aliments d’origine animale, on peut les choisir provenant d’animaux moins maltraités, sans augmenter son budget alimentaire. Enfin, en diminuant sa consommation d’aliments d’origine animale, on peut même améliorer sa santé.

Pour ces raisons, une gastronomie durable passe autant que possible par l’utilisation d’ingrédients d’origine végétale. Ceci recouvre non seulement les fruits et les légumes, mais également les légumineuses (pois, haricots, fèves et lentilles), les céréales, les algues, les champignons, les noix de toutes sortes, les graines (sésame, lin, cumin..), les fleurs comestibles et les aromates, etc.

L’exclusion des aliments d’origine animale donne l’occasion de mettre en valeur cette diversité d’ingrédients, c’est pourquoi les recettes du concours Saveurs durables doivent être 100 % d’origine végétale.

Page suivante: Pourquoi des ingrédients frais locaux et de saison ? >>